800.883.3975

slogan

Ce n’est pas l’essence de bois franc utilisée qui est important,
c’est la façon dont elle est transformée
– et l’expertise du fabricant.

Nous fabriquons des planchers lamellés durables.

MYTHE:
On utilise davantage le chêne, en particulier le chêne rouge et le chêne blanc,
que d'autres espèces de bois dans la fabrication de planchers de remorque parce qu'on le croit meilleur.

FAUX:

En Europe, la plupart des planchers de remorque sont fabriqués á partir de hêtre ou de bouleau. En Amérique du Nord, on utilise le bois franc, comme le chéne rouge, le chêne blanc, l'érable, le hêtre, le bouleau et le frêne, qui ont tous les propriétés physiques adéquates pour servir de plancher de remorques.

FAIT:

L'usage de chêne rouge et de chêne blanc dans la construction de planchers de remorque est répandu en Amérique du Nord puisque ces arbres poussent en grande quantité dans les régions où sont situés certains fabricants. Mais, en général, les remorques á conteneurs secs sont faites de différentes espéces de feuillus en raison de leur disponibilité et parce qu'ils répondent aux exigences de fabrication.

MYTHE:
On croit que le chêne est le bois franc le plus résistant
parce qu'il est plus massif
et plus foncé que les autres sortes de bois.

FAUX:

En fait, en Amérique du Nord, les espéces d'arbres les plus robustes et les plus résistantes utilisées dans la fabrication de planchers de remorque sont l'érable et le bouleau, notamment l'érable à sucre, l'érable noir et le bouleau jaune. En général, l'érable, le bouleau et le hêtre sont moins lourds que le chêne, mais l'érable est plus rigide et ses fibres plus compactes, caractéristiques qui le rendent semblable, voire supérieur, au chêne rouge ou au chêne blanc en termes de résistance. Il est faux de croire que l'érable à sucre est plus faible que le chêne blanc parce qu'il est moins lourd que ce dernier.

FAIT:

On trouve environ 21 espéces de chênes et 13 espéces d'érables en Amérique du Nord, chacune ayant ses propres caractéristiques en ce qui a trait à sa robustesse, sa rigidité, sa dureté, sa couleur et son poids. Celles-ci varient toutes selon les conditions atmosphériques (la température, l'humidité et les conditions météorologiques générales).

MYTHE:
Le chêne résiste davantage à la pourriture que les autres arbres.

FAUX:

Les planchers de remorque peuvent être fabriqués à partir d'érable, de bouleau, de hêtre, de chêne, etc. Bien qu'elle soit rare, la pourriture peut survenir dans n'importe quelle sorte de bois et est presque toujours le résultat d'un processus naturel. Le seuil de la porte arriére est l'endroit le plus susceptible de pourrir à cause de l'humidité produite par la neige ou la pluie. Pour que la pourriture se forme, les conditions optimales (30 % d'humidité ou plus) pour le développement de champignons doivent être remplies. Or, l'humidité dans les planchers de remorque dépasse rarement 20 %. Ainsi, la probabilité d'atteindre le seuil minimum de 30 % d'humidité pour que des champignons destructeurs se développent est pratiquement nulle.

FAIT:

Une étude publiée par le U.S. Department of Agriculture, intitulée Hardwood of North America, révéle que la résistance de l'érable é la pourriture est comparable à celle du chêne rouge, utilisé depuis des décennies dans la fabrication de planchers de remorque.


figure1_oak

Figure 1 : Pourriture dans un plancher de chêne, sous le seuil de la porte arrière.

MYTHE:
L'érable risque plus de rétrécir que le chêne ou d’autres bois.

FAUX:

Sous les mêmes conditions, l'érable réagit de la même maniére que toutes les autres sortes de bois. Grâce à la technologie Zig-Zag utilisée lors de la fabrication des planchers pour sceller les joints, les planchers Prolam retrouvent leur forme originale suite avoir été mouillés: il n'y a pas de rétrécissement supplémentaire.

FAIT:

Placés sous les mêmes conditions, toutes les sortes de bois se gonflent et rétrécissent, y compris le chêne, l'érable, le bouleau, le frêne, etc.

MYTHE:
Lorsqu'on cloue dans un bois de chêne, il a moins de chance de se fendre que les autres bois.

FAUX:

L'érable, le bouleau et le hêtre résistent autant que tous les autres bois francs à la pression exercée par les clous.

FAIT:

Clouer peut fendre tous les bois francs selon les circonstances. Pour éviter de fendre le bois, utilisez simplement un clou à bout plat.

myth_nailed